172
Jours jusqu'aux Jeux Olympiques d'Hiver - Pyeongchang 2018

Györ 2017 : Talent now, Idol of the future!

Le 29 juillet s’est terminé à Györ, en Hongrie la 14e édition du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE). Le Team Belgium revient à la maison avec 7 médailles et une expérience indéniable pour le futur. «C’est le meilleur FOJE auquel j’ai pu participer », résume Gert Van Looy. « C’était surtout une fierté de pouvoir mener ce groupe de jeunes talents », poursuit le Chef de Mission. « J’espère que cette participation au FOJE a pu les inspirer et leur apporter une riche expérience ».

Team Belgium à Györ en image

« Satisfait? Evidemment », commence Gert Van Looy. « Dans la plupart des sports il y a eu des prestations allant de bonnes à excellentes. La natation et le tennis sont en revanche un peu en-dessous des attentes. Mais il est clair qu’en Belgique nous avons des jeunes athlètes avec énormément de potentiel. Les 7 médailles engrangées en sont la preuve », poursuit le chef de mission. « Chaque médaille est un exemple et a donné un coup de boost à l’ensemble du Team Belgium. Et les deux médailles d’or des relais en athlétisme ont parfaitement clôturé notre moisson. De nombreux athlètes et coaches étaient présents pour les supporter, ce qui a donné une ambiance fantastique. »

Cinq médailles d’or, deux de bronze
Le Team Belgium a gagné ses 5e, 6e et 7e médailles lors du dernier jour de compétition. Ilona Masson, Lotte Van der Vreken, Lieselotte Van Laere et Lotte Van Lent ont remporté l’or en relais 4x100m en réalisant un nouveau record de Belgique (46.01). Arthur Pinter, Wolf Beliën, Daniel Segers et Kwinten Torfs ont également décroché l’or sur 4x100m en courant en 41.75. Mattis Bouchet, lui, a remporté la deuxième médaille en gymnastique, le bronze à la barre fixe. La première avait été remportée par Ward Claeys au cheval d’arçons.

La judoka Jente Verstraeten (-40kg), le sauteur en longueur Daniel Segers et Dina Scavone, lors de la course cycliste en ligne, avaient remporté tous les trois l’or plus tôt dans la semaine.

Les coaches et les fédérations des différents athlètes vont maintenant évaluer tous les résultats, avec le COIB et les représentants des communautés, afin d’optimaliser le suivi du futur développement de leur carrière. C’est un des objectifs principaux du FOJE.

« Le résultat final n’est pas le plus important. Cela permet surtout de pouvoir comparer les athlètes avec le top européen », explique Gert Van Looy. « Dans ce genre de compétitions, il est aussi important que les jeunes athlètes emmagasinent l’expérience des compétitions internationales. Cette expérience doit les aider à grandir dans leur carrière future. »

L’organisation hongroise saluée
Le Chef de mission a également tenu à saluer l’organisation hongroise de cette quatorzième édition du FOJE. « C’était impeccable, le village olympique était très agréable et rien ne manquait. Les athlètes ont facilement pu se supporter les uns les autres puisque de nombreuses compétitions se déroulaient au centre sportif. Je n’ai que du positif à en dire. »

Amitié, excellence et respect
Comme pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse, le COE (Comité Olympique Européen) a mis en place des Jeunes Ambassadeurs pour le FOJE à Györ. Pour le Team Belgium, il s’agissait de Gaëlle Mys.

« Une quinzaine de Jeunes Ambassadeurs issus de différents pays et différents sports ont été désignés par le COE. Leur tâche était de promouvoir les valeurs olympiques : amitié, excellence et respect », explique Gaëlle Mys. « Notre rôle était de rassembler les athlètes et les engager autour de ces valeurs. En se basant sur de nombreuses activités, comme le mur-FOJE où les athlètes ont pu écrire un message, mais aussi à travers des quizz ou des concours, les athlètes ont appris à connaître d’autres sports d’une manière originale », poursuit l’ancienne gymnaste.

« Le but final est de créer un monde pacifique et meilleur sans aucune forme de discrimination, où l’amitié, le fair-play et la solidarité occupent une place centrale », explique la Jeune Ambassadeur avant de poursuivre. « Personnellement, ça a été une expérience très agréable. J’ai pu voir l’envers du décor », explique celle qui a participé au FOJE en 2005 à Lignano en Italie. « En tant qu’athlète, j’étais tellement concentrée sur la compétition que je n’ai pas pris le temps d’aller voir les autres sports, je n’ai pas profité entièrement de l’expérience », indique Gaëlle Mys. « Cette fois-ci, j’ai vraiment pris le temps d’aller voir différents sports et d’apprendre à connaître des sportifs de différents pays. Ça a été pour moi un honneur de pouvoir accompagner le Team Belgium. J’espère que tous ont apprécié cette expérience », conclut-elle.