"C'est quand même unique!"

Comme il y a cinq ans, à Rio de Janeiro, c'est un cycliste qui gagne la première médaille belge aux Jeux olympiques. Après l'or de Greg Van Avermaet sur la plage de Copacabana, Wout van Aert a sprinté aujourd'hui vers la deuxième place sur le Fuji Speedway au Japon.

"C'est un sentiment spécial. Je suis content de cette médaille d'argent. Si vous regardez le parcours, je ne pouvais pas faire grand-chose d'autre. J'aurais aussi bien pu terminer cinquième et c'est bien de pouvoir rentrer à la maison avec une médaille. Pour le travail de toute l'équipe et du personnel, c'est également un sentiment très différent que de rester les mains vides".

Van Aert était l'un des grands favoris et avait également le sentiment d'être l'homme à abattre pour les autres coureurs. "Mais cela ne m'a pas frustré, je l'avais prédit. Je savais qu'une fois au sommet (du col de Mikuni), ce ne serait pas facile. Cela a été une pluie d'attaques."

 Dans la phase finale, Richard Carapaz s'est échappé. Sous l'impulsion d'un impressionnant Van Aert, l'écart s'est réduit à quinze secondes, mais l'Equatorien est resté en tête. "J'ai continué à rouler jusqu'au circuit pour la médaille d'or. Nous nous sommes rapprochés mais j'ai vu au loin que Carapaz avait laissé McNulty derrière lui et qu'il lui restait quelque chose dans les jambes. Cela signifie qu'il est un champion mérité. Bravo, nous devons nous contenter de l'argent."

Van Aert a également terminé deuxième au championnat du monde l'an dernier. "C'est un sentiment très différent", dit-il. "Je n'étais pas très satisfait de cela à l'époque. C'est quelque chose d'unique ici. C'est certainement un sentiment différent."

Van Aert a encore montré, comme sur le Tour de France, qu'il est au top de sa forme. Sera-t-il l'homme à battre dans le contre-la-montre de mercredi 
 "Peut-être que je le suis. Je vais vraiment bien, je suis sorti du Tour comme ça, j'ai aussi passé une bonne semaine d'entraînement ici. Le décalage horaire et la chaleur ne m'ont pas dérangé non plus. Maintenant, je dois rester concentré et essayer à nouveau mercredi. "Je vais ressentir cet effort pendant quelques jours. Je suis vraiment vidé. J'ai maintenant trois jours de repos et j'espère avoir à nouveau les mêmes jambes mercredi."

 Belga

Toutes les nouvelles

Encore 154 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2022