Découvrez les deux disciplines olympiques du skateboard

Le skateboard est l’un des cinq nouveaux sports au programme olympique de Tokyo. C’est une bonne nouvelle pour le Team Belgium puisque le skateboard est en plein essor en Belgique. Avec Lore Bruggeman et Maité Steenhoudt, la Belgique a deux jeunes espoirs qui maîtrisent parfaitement le ‘Park’ et le ‘Street’, les deux disciplines olympiques.

Il existe différentes théories sur les origines du skateboard. On suppose en général qu’il est apparu aux États-Unis dans les années 40. Avec ses figures et ses sauts spectaculaires, le skateboard a conquis le monde entier. Il est impossible de ne pas y associer la ‘street culture’.

Lors des Jeux Olympiques de Tokyo, les médailles seront partagées en deux disciplines. D’un côté le ‘Street’ où les riders exécutent des figures sur la piste, les rails, les escaliers, les murs, … comme dans la rue. De l’autre côté le ‘Park’, qui se déroule sur une rampe (parcours creux) où les figures sont exécutées lors des sauts.

Lore Bruggeman et Maité Steenhoudt
Les deux disciplines demandent une approche différente et dans la pratique il est très compliqué de briller dans les deux disciplines en même temps, sauf pour certaines exceptions. Deux de ces exceptions s’appellent Lore Bruggeman (17 ans) et Maité Steenhoudt (20 ans) et elle font un malheur.

Lore Bruggeman skate depuis qu’elle a 4 ans et est pour le moment le plus grand talent en ‘Street’ chez les femmes en Belgique. Elle est également connue mondialement dans le milieu pour son niveau technique et son amour inconditionnel pour ce sport. Pour la fédération, l’objectif principal est d’amener Lore à se sélectionner pour Tokyo 2020 et atteindre un Top 8 lors des Jeux de Paris en 2024.

Maité Steenhoudt est, elle, le plus grand talent belge en ‘Park’ chez les femmes. Elle est moins connue du grand public mais lors de la dernière édition de l’Exposure  (où elle finit 5e en Bowl et dans le top 10 en ‘Street’), elle a remporté le ‘Bowl destroyer award’, prix du public qui récompense les athlètes avec le plus de style. Pour le moment, Maité suit des études en biologie à l’Université d’Anvers.

Be Gold
Depuis mars 2019 Maité Steenhoudt et Lore Bruggeman font toutes les deux partie du Projet Be Gold, qui soutient les athlètes qui peuvent réaliser un Top 8 aux Jeux Olympiques de 2024 et 2026. Le projet Be Gold vise à promouvoir des projets spécifiques dans les domaines de la détection, l’épanouissement et l’accompagnement des jeunes talents sportifs dans la perspective des Jeux Olympiques de 2024 et de 2026.

Ce projet s’articule sur une collaboration entre différents partenaires : le COIB, la Fédération Wallonie-Bruxelles par le biais de l’ADEPS, la Communauté flamande au travers de Sport Vlaanderen, la Communauté germanophone et l’état fédéral via l’apport de la Loterie Nationale.

Toutes les nouvelles

Encore 334 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020