​Emma Plasschaert s'entraîne en Australie

La navigatrice Emma Plasschaert devrait être l'un des fers de lance du Team Belgium l'été prochain à Tokyo, lors des Jeux Olympiques. La jeune femme de 27 ans, originaire d'Ostende, séjourne actuellement en Australie avec son partenaire Matthew Wearn, également navigateur de haut niveau.

L'ancienne championne du monde en Laser Radial dispose en effet d'excellentes installations d'entraînement "down under".

"C'est génial d'être ici aujourd'hui avec 30 degrés de plus et environ 15 nœuds. Un temps de navigation parfait, c'est vraiment un rêve", a-t-elle confié lors d'une vidéoconférence depuis Sydney.

Avant de s'envoler pour l'Australie, Emma Plasschaert a participé à plusieurs compétitions en Europe, comme la Kieler Woche allemande et les championnats d'Europe en Pologne.

"Même si nous avons été autorisés à poursuivre l'entraînement avec l'équipe belge à Ostende, il s'agissait tout de même d'une préparation à part", explique-t-elle. "Mon entraîneur, qui vit au Portugal, n'a pas pu venir en Belgique pendant les trois premiers mois. Nous avons fait les analyses par vidéo", poursuit la navigatrice. 

"Pendant les compétitions, on retrouve ensuite soudainement tous ces autres pays et je peux donc maintenant évaluer mon niveau. Les championnats d'Europe, qui ont été pour moi un résultat décevant (dixième, NDLR), nous ont appris ce qu'il nous restait comme points de travail. Nous sommes maintenant très concentrés là-dessus. Il était important de se rendre compte que tout ne va pas s'arranger tout seul. C'est ce qui me donne confiance pour les Jeux."

Emma Plasschaert restera en Australie pendant les deux prochains mois. Elle y participera à quelques compétitions. "Ce n'est pas un niveau international mais vous restez dans le rythme et j'en suis très heureuse", souligne-t-elle.

"Une fois de retour en Belgique, c'est encore à voir. Il n'y a pas encore de calendrier fixe en matière de voile, mais je suis confiante que les championnats pourront continuer, dans le cadre de la nouvelle normale bien sûr, avec toutes les mesures nécessaires."

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 178 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020