Emmanuel Vanluchene, Young Ambassador FOJE 2019 : "Savourez cette expérience !"

Emmanuel Vanluchene, avec Glenn Surgeloose, Jasper Aerents et Pieter Timmers, est entré dans l'histoire aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 lorsque le 4x100m a réalisé un chrono de 3:13:57, ce qui lui a valu une belle sixième place et une amélioration du record de belgique. Il sera également présent à Bakou en tant que Young Ambassador pour  le Team Belgium.

Emmanuel Vanluchene : « Mon rôle en tant que Young Ambassador est de faire connaître aux jeunes athlètes ce qu’est la communauté sportive internationale. Mais je serai aussi là pour motiver et inspirer les athlètes à participer à la culture olympique, et pour leur faire découvrir la puissance de la valeur olympique. »

« Mon message aux jeunes athlètes du Team Belgium est : PROFITEZ ! Tout ce que vous voyez et vivez au cours d'un FOJE est une expérience unique qui peut servir pour l'avenir. N'oubliez donc pas d’apprécier ces moments. J'ai hâte d'y être ! »

Programme culturel et éducatif olympique (OCEP)
Les athlètes peuvent participer au Programme culturel et éducatif olympique (OCEP) pendant le FOJE. L'OCEP est une initiative conjointe du CNO Azerbaïdjan, du Comité Organisateur de Bakou 2019, du Ministère de l'Education et du Ministère de la Jeunesse et des Sports. L'objectif principal du programme est de diffuser et d'introduire la culture, le sport et les valeurs olympiques auprès des jeunes générations en Europe. Les Young Ambassadors organiseront diverses activités et rencontres pour stimuler l'esprit d'équipe, nouer des amitiés, souligner l'importance du respect et inculquer l’amour du sport.

Les ambassadeurs sont le lien entre le COE et les athlètes. Donc, s'il y a des questions sur l'événement, l'ambassadeur peut y répondre.

4x100m in 3:13:57
Nous revenons en arrière, jusqu'au 7 août 2016. Aujourd'hui, que ressent Emmanuel Vanluchene de ce moment historique à Rio ?

"Je ne me souviens pas très bien de la course elle-même. La plupart du temps, j'ai un trou noir après avoir été dans mon "cocon". Mais la façon d'y arriver était éprouvante. Le fait que j'aie pu nager ma finale était vraiment difficile à croire.... Deux heures avant la finale, j'étais chez le médecin avec des crampes d'estomac douloureuses dues à mon infection intestinale, j'ai quand même réussi à me préparer pour la finale. Je ne m'étais jamais autant surpassé qu'à l'époque. J'ai nagé le deuxième 100m le plus rapide de ma carrière de nageur avec un nouveau record de belgique et cela m'a apporté beaucoup de joie et de soulagement. Grâce à la très bonne supervision du médecin du sport, de l'entraîneur, du physiothérapeute et des coéquipiers, cette performance a heureusement été menée à bien.

Toutes les nouvelles

Encore 563 jours jusqu'au
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2021