Gérard après son premier titre du Grand Chelem : "C'est un sentiment incroyable"

Il a poussé un énorme cri de joie qui a pu s'entendre jusqu'à Bruxelles. Joachim Gérard (ITF 4) était aux anges, mercredi à Melbourne, après avoir remporté - enfin - à 32 ans son premier titre du Grand Chelem en simple à l'Open d'Australie dans l'épreuve en fauteuil roulant. La troisième finale aura été la bonne pour l'Ucclois, vainqueur 6-0, 4-6, 6-4 sur le court n°8 du Britannique Alfie Hewett (ITF 3) qui l'avait encore privé de la victoire à Roland Garros, l'automne dernier.

"Il y avait beaucoup de joie", a-t-il confié. "Du soulagement aussi. J'ai extériorisé la plupart des frustrations que j'ai eues pendant le match. Mais c'est la joie qui prédomine. C'est un sentiment incroyable, de pouvoir se dire: 'Dans quelques secondes, je vais pouvoir lever ce trophée, un des quatre trophées que j'ai envie de soulever depuis tellement longtemps'. Je ne sais même pas comment en parler. C'est tellement impressionnant de se dire que j'ai gagné un Grand Chelem. Je crois que je n'ai pas encore réalisé, et que cela va me prendre un certain temps." 

Favori après sa victoire à l'Open de Melbourne, la semaine dernière, où il avait battu tous les meilleurs, Joachim Gérard se souviendra longtemps de cette finale. Le sociétaire du Waterloo Tennis a ainsi mené 6-4, 4-0 pour finir par conclure un set plus tard à sa septième balle de match. 

"Quand j'ai mené 4-0, je pensais à la victoire et plus à jouer", a-t-il poursuivi. "Mais bon, je suis parvenu à montrer que j'avais progressé à ce niveau. Dans ce dernier set, j'ai su rester dans l'instant présent. Et mon service a été incroyable à la fin. Ce ne sera pas le seul match que je vais garder en exemple. Tous les matches de cette tournée australienne ont été importants. Cela prouve que tout le travail effectué m'a aidé. Et j'en suis très heureux."

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 142 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020