La fédération de taekwondo vise résolument une médaille à Tokyo

La Fédération belge de taekwondo visera résolument une médaille lors des Jeux Olympiques de Tokyo l'an prochain.

Le Comité Olympique et Interfédéral Belge (COIB) a organisé mercredi dans le stade du club de football d'Anderlecht une plateforme pour les entraîneurs olympiques ("Olympic Coaching Platform"). Différents entraîneurs ont échangé leurs idées dans le but d'amener leur(s) athlète(s) ou équipe(s) à un niveau supérieur l'année prochaine aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Laurence Rase, directrice technique pour le sport de haut niveau de l'aile néerlandophone de la fédération de taekwondo, était l'une des participantes. Raheleh Asemani et Jaouad Achab avaient manqué de peu une médaille à Rio de Janeiro, en 2016. L'objectif sera clair à Tokyo: "Nous ne seront satisfaits qu'avec une seule chose à Tokyo, et c'est une médaille", a affirmé Rase. "Asemani et Achab ont pu poursuivre leur développement et doivent être prêts à récolter les fruits de leur travail à présent. Si Mohamed Ketbi et Mourad Laachraoui se rendront aussi au Japon avec l'ambition nécessaire. Nous visons haut, mais nous avons les qualités pour justifier cela."

Rase est convaincue que les différents sports peuvent s'entraider pour élever leur niveau. "Les Jeux Olympiques sont, dans chaque sport, le plus grand événement. Il y a beaucoup de choses en jeu et les conseils des personnes qui ont de l'expérience peuvent être utiles. Cela vaut en premier lieu pour les athlètes, mais aussi pour les entraîneurs et les décideurs. Les initiatives comme cette plateforme ne peuvent que profiter à Team Belgium."

(Belga)

Toutes les nouvelles

Encore 30 jours jusqu'au
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'été Bakou 2019