La période de qualification olympique en athlétisme suspendue jusqu'au 1er décembre

World Athletics, la fédération mondiale d'athlétisme, a annoncé mardi que la période de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, reportés d'un an, a été suspendue de manière effective du 6 avril au 30 novembre inclus.

La décision a été prise après consultation entre la Commission des athlètes, les présidents des confédérations et le Conseil. "Durant cette période, les résultats obtenus lors de toute compétition ne seront pas pris en compte pour les standards de qualification à Tokyo 2020 ou pour les classements mondiaux, dont la publication sera également suspendue", a précisé World Athletics (ex-IAAF). 

Les résultats continueront à être enregistrés à des fins statistiques, y compris les records du monde, mais ils ne seront pas utilisés pour établir le statut de qualifié d'un athlète. 

Sous réserve du retour à la normale de la situation mondiale, la période de qualification se poursuivra jusqu'à la nouvelle date de qualification fixée par le Comité International Olympique (CIO). Celle-ci varie en fonction des épreuves: elle est du 31 mai 2021 pour le marathon et le 50 km marche et du 29 juin 2021 pour toutes les autres épreuves. 

La période de qualification avait déjà commencé en 2019. Les athlètes qui ont déjà réussi le minima qualificatif restent qualifiés et pourront être sélectionnés par leur fédération. Hanne Claes (400m haies), Nafissatou Thiam (hauteur, longueur, heptathlon), Isaac Kimeli (5.000m), Bashir Abdi (marathon), Koen Naert (marathon) et Ben Broeders (perche) ainsi que les relais 4x400m féminin, masculin et mixte ont déjà réalisé les minima côté belge.

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 215 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2021