Le championnat d'Europe de judo, point d'orgue sportif de la semaine à Minsk

C'est sans aucun doute vers les tatamis de la Chizhovka Arena que les regards belges seront principalement tournés à l'occasion de ces seconds Jeux Européens. En effet, le tournoi fait office d'Euro, comme il y a quatre ans à Bakou, et la Belgique dispose de plusieurs atouts majeurs dans son jeu pour briller lors de la compétition, étalée de samedi à lundi.

Charline Van Snick, en or à Bakou, représente une des meilleures chances de succès pour la Belgique. Double championne d'Europe en -48 kg (2015 et 2016), elle pourrait décrocher sa première médaille lors d'un tournoi international en -52 kg, sa catégorie depuis la fin des Jeux Olympiques de Rio 2016. Malgré une préparation rendue compliquée par quelques pépins physiques, la seule médaillée olympique belge de la délégation a montré envie et détermination à l'aube du tournoi. 

La lutte pour le podium s'avérera peut-être un peu plus compliqué pour Gabriella Willems (-70 kg) mais la Liégeoise pourrait profiter d'un bon résultat afin de glaner des points précieux au ranking olympique. En effet, la judoka de 21 ans occupe actuellement la 25e position de ce classement et est en concurrence avec Roxane Taeymans, 30e, pour la seule place aux JO de Tokyo dont dispose chaque pays par catégorie. La Louvaniste, 28 ans, tentera elle de passer le premier tour de cet Euro, ce qu'elle n'est parvenue à faire qu'une seule fois en trois participations. Pour Mina Libeer (-57 kg), 21 ans, une bonne performance pourrait lui permettre de faire un bond dans le classement olympique, où elle figure à la 38e place. 

Chez les messieurs, sept Belges seront engagés dans six catégories. Toma Nikiforov voudra conserver son titre européen en moins de 100 kg acquis à Tel Aviv en 2018. Revenu à la compétition en février après six mois de blessure et une opération au genou, le judoka de 26 ans devra également remporter des points au classement olympique, où il n'est que 29e actuellement. 

La Belgique dispose aussi de deux armes en -81 kg, et non des moindres. En effet, elle pourra compter sur Matthias Casse, 4e mondial, et Sami Chouchi (IJF 20), vice-champion d'Europe. Casse, champion du monde U23 en 2017, avait dû s'incliner à Tel Aviv devant l'Israélien Sagi Muki, N.1 mondial et futur tombeur de Chouchi en finale. Conformément au règlement olympique, seul un des deux pourra se rendre à Tokyo en 2020. Dans cette course, Casse est actuellement le mieux classé avec une 6e place alors que Chouchi est 19e. Jorre Verstraeten, éliminé au 2e tour de l'Euro en 2018 pour sa première, tentera lui de consolider sa 19e place au classement olympique en moins de 60 kg. Le Louvaniste de 21 ans tient provisoirement son ticket pour Tokyo. 

Joachim Bottieau (-90 kg) et Kenneth Van Gansbeke (-66 kg) pourront faire parler leur expérience, eux qui vont respectivement disputer leur 8e et 7e championnat d'Europe. Double olympien (2012 et 2016), Bottieau est actuellement 44e au ranking olympique, quelques points derrière le dernier virtuel qualifié européen. Enfin, Abdul Malik Umayev, 19 ans et 128e mondial en moins de 73 kg, disputera son premier grand tournoi chez les seniors. En 2018, il s'était classé 7e des Mondiaux juniors aux Bahamas. 

Alors que le Team Belgium devait initialement emmener onze judokas à Minsk, une place supplémentaire lui a finalement été octroyée. C'est ainsi qu'Amber Ryheul représentera la Belgique en moins de 52 kg, elle qui disputera son premier Euro chez les seniors. Cent-treizième mondiale dans sa catégorie, Ryheul, 21 ans, va également pouvoir engranger de l'expérience au plus haut niveau.

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 230 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020