"Les athlètes féminines ne bénéficient pas du même soutien que les hommes"

Nous avons interrogé le joueur de hockey professionnel John-John Dohmen, champion d'Europe et du monde des Red Lions, sur sa vision des femmes dans le sport.

Penses-tu que les athlètes féminines ont les mêmes opportunités et ressources que les athlètes masculins ?

Évidemment pas. Bien sûr, cela dépend du sport, mais en général, elles ne bénéficient pas du même soutien que les hommes. Les plus grandes différences se situent au début de leur carrière et probablement encore plus dans les sports d'équipe que les sports individuels. Les médias et les sponsors accordent effectivement beaucoup plus d'importance aux équipes masculines qu'aux équipes féminines. Ce n'est pas normal car même si le jeu n'est pas aussi rapide et puissant que chez les hommes, c'est toujours le même effort, le même sacrifice, la même performance et la même force mentale que l'on peut apprécier sur les terrains de hockey.

Penses-tu que les femmes sont aussi fortes que les hommes en matière de force mentale ?

Oui. Chacun a ses propres forces et faiblesses mentales. Ceci est individuel et non lié au sexe. Certains hommes sont mentalement faibles et certains sont très forts. C'est exactement la même chose avec les femmes. Je vois des différences de sensibilité, les femmes ont un quotient émotionnel plus élevé que les hommes, ce qui peut être vu comme une faiblesse, mais j'estime que c'est généralement une force. Cela ne signifie certainement pas que les femmes soient mentalement plus faibles.

As-tu déjà entraîné des athlètes féminines ? En quoi est-ce différent que de travailler avec des hommes ?

C'est ma première expérience en tant qu'entraîneur de la première équipe féminine. J'étais un peu inquiet parce que j'entendais beaucoup parler du sport d'équipe féminin. J'ai entendu dire que les femmes ne pouvaient pas travailler en groupe, qu'il y avait une rivalité entre elles, qu'elles ne pouvaient pas accepter les différences entre elles ... Je ne sais pas si j'ai de la chance ou pas, mais dans mon équipe c'est tout le contraire. Je vois par contre plus de rivalités au sein des équipes masculines qu'avec mon équipe. Je pense que l'ego des hommes est beaucoup plus élevé et cela peut entraîner des problèmes et des conflits. Les femmes sont plus appliquées, sont plus ouvertes à la discussion et veulent vraiment beaucoup apprendre. Elles n'ont pas besoin des mêmes choses que les hommes pour jouer, mais c'est beaucoup plus enrichissant de travailler avec des femmes. C'était quelque chose que j'ignorais, car je n'avais travaillé qu'avec des hommes dans ma carrière jusqu'à maintenant.

De nombreuses femmes ne sont pas impliquées en tant qu'entraîneures, arbitres ou membres d'un conseil d'administration de club. Pourquoi à ton avis ?

Je pense que ça viendra. Tout prend du temps. Les femmes prennent de plus en plus d'importante dans les entreprises, dans le sport et en politique. C'est une bonne chose, mais c'est assez récent. Je crois donc que dans quelques années, vous verrez un nombre égal d'entraîneur.e;s, d'arbitres et d'administrat.eur.rice.s dans le sport. Le leadership masculin (je veux dire dans un groupe) est plus un fait historique. C'est comme ça depuis 2 000 ans. Mais à travers l'histoire, certaines femmes ont eu un grand impact en tant que dirigeantes. Je pense bien sûr qu'elles ont les mêmes capacités que les hommes. Je suis convaincu et je l'espère sincèrement que nous aurons des responsabilités équivalentes dans les années à venir.

Pour toi, est-ce que les femmes reçoivent la même reconnaissance pour leurs prestations que les hommes?

Non. Ça c'est certain. Ce n'est pas normal. Elles doivent recevoir la même reconnaissance pour les mêmes performances. Il est aussi difficile de gagner une médaille pour un homme que pour une femme. Ici aussi, il y a de petites différences dans le sport individuel, mais dans le sport d'équipe, la différence est énorme.

Les hommes doivent-ils jouer un rôle dans l'amélioration des égalités entre les sexes dans le sport ? Comment peuvent-ils aider ?

Oui bien sûr. Je pense qu'ils le font déjà. Dans le monde du sport professionnel, je vois beaucoup de respect entre les athlètes: hommes et femmes. Certains peuvent faire mieux, mais dans l'ensemble, leur attitude est correcte. Je crois que parfois les femmes peuvent faire mieux. Je veux dire qu'elles ne se soutiennent pas toujours assez entre elles. Elles ne demandent pas toujours suffisamment de reconnaissance lorsqu'elles font quelque chose de bien. Je crois que le sport est une question de performance et quand les femmes font quelque chose de remarquable, elles doivent le montrer davantage. Voilà ce que je veux dire. Quand un gars fait quelque chose de bien, il le montrera toujours et sera reconnu, peut-être trop. Mais....le plus gros problème et effort requis pour la reconnaissance des femmes est l'attention des médias et du public à leur égard. 

Toutes les nouvelles

Encore 239 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020