«Les filles peuvent être aussi fortes que les garçons parce qu'elles y mettent beaucoup plus de cœur»

Elle est vice-championne du monde de golf. A tout juste neuf ans, Loulou Fonteyne est l’espoir du golf belge. Une passion sur le tard, mais désormais elle s’entraîne avec rigueur. Prochain objectif ? La manche qualificative pour le Championnat du Monde.

Qui est ton idole dans le monde du sport et pourquoi?

Je n’en connais pas vraiment. Mais j’admire certaines de mes amies et concurrentes.

Lana par exemple, parce qu’on a le même âge et qu’elle arrive à se concentrer bien mieux que les autres. En tout cas, je crois, parce que quand elle rate un coup en compétition, on ne dirait pas que ça l’embête. Elle reste concentrée et arrive à se rattraper à chaque fois. C’est pas comme si elle faisait des mauvais coups les uns après les autres. Alors que nous, généralement, quand on joue mal, c’est dur et on joue vraiment mal toute la journée.

Cindy aussi je l’admire parce que son objectif c’était de battre les adultes. Elle a trois ans de plus que moi mais elle s’est tellement améliorée en un an qu’elle a fini par battre les meilleurs joueurs de notre club. Elle s’entrainait hyper dur. Maintenant elle a déménagé en Californie mais on se parle encore beaucoup sur whatsapp.

Axel, lui, il a mon âge. Le voir jouer c’est hyper impressionnant. Il joue vraiment hyper bien et il ne rate quasi jamais rien.

Tu fais des autres sports aussi?

Je joue aussi au hockey à l’Orée, et je fais un peu d’équitation de temps en temps.

Au hockey, on s’entend hyper bien avec les filles de l’équipe et notre coach, Camille (Belis), elle est vraiment super. Elle joue en équipe nationale U18 alors elle est vraiment très bonne et nous apprend plein de choses. Et puis j’aime bien taper dans une balle. Alors le hokey c’est bien pour moi et ça m’aide un peu pour le golf aussi.

L’équitation parce que j’adore les chevaux. Ils sont trop mignons et tout doux. J’aime bien faire des sauts aussi. Et puis on ne peut pas monter sur un chien pour une balade. C’est aussi quelque chose que je fais seule avec maman de temps en temps.

Qu'est-ce que tu aimes me plus au golf?

Je me suis fait plein de copines au golf. Il y a les copines au club, et les autres que je vois surtout aux compétitions. On aime bien se voir en dehors des compétitions aussi, quand c’est possible.

Comme on partage tous la même passion, on se comprend. Si on réussit un coup super dur, ou qu’on fait un coup vraiment magnifique, c’est très agréable. Je ne sais pas l’expliquer. C’est comme si je me sens très fier en fait. C’est comme un petit exploit. Mais je ne peux pas le partager avec les copines à l’école parce qu’elles ne comprennent pas. Alors qu’au golf, tout le monde comprend. On est tous content les uns pour les autres. C’est une très bonne ambiance en fait.

J’aime bien l’environnement aussi. Le sable, me balader sur le parcours. On croise plein d’animaux. J’adore aussi l’odeur de l’herbe tondue. Des fois j’aime aller au golf juste pour voir du monde et papoter plutôt que jouer au golf.

J’aime taper le plus fort possible dans la balle. C’est amusant, mais physique.

J’aime bien les trophées aussi, même si je ne gagne pas tout le temps.

Est-ce que les garçons et les files jouent au golf de la même façon et penses tu que les filles peuvent jouer au golf au même niveau que les garçons?

Les garçons ont beaucoup plus de force que les filles. Et nous, les filles, si on veut battre les garçons, il faut qu’on fasse beaucoup plus d’efforts. Par exemple, ils jouent avec la force brutale et musculaire, et nous de manière plus technique.

Les filles ont besoin de plus de technique pour battre les garçons. On est plus calme parce qu’on gère mieux nos émotions que les garçons.

Mais les filles peuvent être aussi fortes que les garçons parce qu’elles mettent beaucoup plus de cœur et de volonté dedans. Les filles peuvent vouloir gagner autant que les garçons. Et on sait mieux se concentrer que les garçons tout en travaillant dur. Pour certains coups, il n’y a pas de raisons qu’on soit moins bonnes qu’eux.

Par exemple, les filles, leurs points fort, c’est les petits coups, alors que les garçons, ce sont les longs coups. Nous on est plus courtes mais on reste plus souvent sur le terrain. Les garçons perdent plus souvent leurs balles que nous. Alors ils perdent du temps à chercher leur balle. Et ils ne sont pas contents parce qu’ils ne pensent qu’à la compétition.

Je préfère jouer avec les filles parce qu’elles ne pensent pas qu’à taper comme des brutes. Je préfère aussi jouer avec les plus grand que moi parce qu’ils jouent mieux et j’apprends beaucoup en les regardant.

Mais de toute façon, pour les compétitions, on ne joue pas contre les garçons, c’est chacun de son côté.

Qu'est-ce que tu rêves de réaliser au golf?

Prouver aux gens, et aux files de ma classe, que le golf ce n’est pas seulement un loisir, mais un vrai sport. Tu travailles ton mental, ta force physique, la concentration, un bon comportement, et à ne pas être timide parce qu’il y a toujours quelqu’un qui te regarde.

Jouer au golf, c’est avant tout faire quelque chose que tu aimes bien, et du travail qui te sera utile pour toute ta vie. Les bonnes manières, l’esprit de compétition, respecter ses adversaires, savoir perdre, persévérer, et se faire des amis pour la vie facilement.

Toutes les nouvelles

Encore 238 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020