Les Jeux Européens: une étape importante vers Tokyo 2020

Gert Van Looy, Games Manager et Chef de Mission du Team Belgium à Minsk était en réunion de travail dans la capitale biélorusse fin mars. «Minsk est dans les temps pour être prête le 21 juin et pouvoir bien organiser l’événement."

"Le comité d’organisation est bien structuré et réagit de manière proactive aux questions des CNO (Comités nationaux olympiques). Les hébergements et les infrastructures sportives sont prêtes. La majorité de ces-dernières sont des sites existants qui ont été rénovés. Le point d’orgue de ces Jeux Européens sera le Stade national olympique Dinamo : un stade multi-fonctions de football et d’athlétisme qui sera rouvert à l’occasion de ces Jeux, après une rénovation en profondeur. C’est là que se dérouleront les épreuves d’athlétisme mais aussi les cérémonies d’ouverture et de clôture. »

Dites village des athlètes, pas village olympique!
Pas moins de 4.000 athlètes et 2.000 officiels issus de 50 CNO européens participeront à l’événement dans 15 sports et 23 disciplines. Il y aura 198 médailles à la clé : 89 pour les hommes, 89 pour les femmes et 20 pour des équipes. Le village des athlètes est situé dans l’un des nombreux campus universitaire de la ville. Ici aussi les espaces ont été rénovés et réaménagés. Les athlètes dormiront dans des appartements d’étudiant avec une entrée, deux chambres doubles, une salle de bain, une toilette séparée et une kitchenette. Dans le village des athlètes il y aura également un grand dining hall, un centre de transport, un centre pour les chefs de mission,… En fait, le village sportif des Jeux européens dispose de toutes les installations qui sont également offertes aux Jeux Olympiques.

Minsk 2019 met-elle la barre aussi haut que Bakou en 2015 ?
Il y a une nette différence d’approche par rapport à la première édition des Jeux Européens à Bakou. Minsk veut organiser des Jeux durables et travailler de manière économe. C’est pour ça, entre autres, qu’elle utilise les infrastructures sportives existantes.

Le nombre de sports est également réduit. La natation, le taekwondo, le triathlon et le volleyball ne sont plus au programme.

« Peu de villes et pays pouvaient reproduire l’ampleur de la première édition », explique Gert Van Looy. « Les Jeux devaient être plus petits pour permettre à plusieurs villes d’organiser l’événement. »

Qualifications pour Tokyo 2020
Les Jeux Européens sont très important en vue des Jeux Olympiques de Tokyo l’an prochain. Il y aura un programme en lien avec les qualifications pour 2020 dans pas moins de 9 sports. Plusieurs athlètes peuvent se qualifier directement ou engranger des points de classement importants en vue des Jeux de Tokyo 2020.

15 sports sont au programme : athlétisme, badminton, basketball 3x3, beach soccer, boxe, canoë-kayak, cyclisme (piste et route), gymnastique (artistique, rythmique, aérobique et trampoline), judo, karate, lutte, sambo, tennis de table, tir (pigeon d’argile compris) et tir à l’arc.

Parmi ces 15 sports, 9 ont un lien avec les qualifications pour Tokyo 2020 : athlétisme, badminton, boxe, cyclisme, judo, karate, tennis de table, tir et tir à l’arc.

En gymnastique, basketball 3x3x et lutte, il n’y a aucune possibilité de qualification durant ces Jeux Européens. Le beach soccer et le sambo ne sont, quant à eux, pas repris au programme olympique.

La délégation du Team Belgium pour Minsk connue mi-mai
Les athlètes du Team Belgium qui participeront à la deuxième édition des Jeux Européens seront connus en mai. Le 12 juin, les athlètes seront présentés lors d’une conférence de presse.

À Bakou, le Team Belgium avait pu compter sur 117 athlètes dans 16 sports. La délégation comptait également des athlètes de très haut niveau comme Tom Boonen, Sven Nys, Jean-Michel Saive, Ann Wauters, Jaouad Achab, Ilse Heylen ainsi que trois médaillés olympiques : Charline Van Snick et Lionel Cox (médaillés à Londres en 2012) ainsi que Dirk Van Tichelt (qui sera médaillé un an plus tard à Rio en 2016). Le Team Belgium était rentré au pays avec 11 médailles (4 en or, 4 en argent, 3 en bronze).

Pour cette année à Minsk, la délégation devrait être beaucoup moins grande. « On s’attend à ce qu’il y ait une cinquantaine d’athlètes dans 10 sports : badminton, boxe, cyclisme (piste) gymnastique (artistique et acrobatique), judo, kayak, sambo, tennis de table, tir et tir à l’arc », indique Gert van Looy.

Il y aura donc beaucoup moins d’athlètes que pour Bakou. La raison est qu’à Minsk le Team Belgium n’emmènera aucun sport d’équipe. À Bakou les équipes de volleyball (hommes et femmes) et de basket 3x3 (hommes et femmes) étaient de la partie.

En concertation avec la fédération de cyclisme, il a été décidé que les cyclistes sur route ne participeraient pas à ces Jeux Européens, même s’ils étaient qualifiés, puisque le Championnat de Belgique se tiendra le 30 juin, date du dernier jour des Jeux à Minsk.

Départ de la délégation
L’équipe d’installation partira le 15 juin pour Minsk. Les athlètes et l’encadrement partiront eux en fonction de leurs compétitions individuelles. Comme c’est le cas pour les Jeux Mondiaux, les athlètes ne peuvent arriver au village des athlètes que 3 jours avant leur compétition et ne peuvent rester que deux jours après. Une mesure qui s’inscrit dans le cadre de la diminution de la taille de l’événement.

Toutes les nouvelles

Encore 255 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020