Michael Roesch termine sa carrière à Rupholding : "j'ai pleuré à grosses larmes"

Le biathlète Michael Roesch a dit au revoir à la compétition vendredi après-midi avec une dix-neuvième place dans le relais 4x7,5km de la Coupe du Monde de biathlon à Rupholding, en Allemagne.

Composée de Roesch, Florent Claude, Thierry Langer et Tom Lahaye-Goffart, l'équipe belge a totalisé huit ratés au tir et a concédé 4:32.6 aux vainqueurs norvégiens. L'Allemagne et la France ont pris les deuxième et troisième places. Après sa dernière course, Roesch, 35 ans, a éclaté en sanglots. Pendant la compétition, il a été encouragé par 16.000 supporters. "J'ai vraiment pleuré à grosses larmes. Je n'aurais pas pu imaginer un plus bel adieu. Je suis reconnaissant pour tout ce que j'ai pu vivre".

L'Allemand, naturalisé belge, n'a pas raté un seul tir lors de son dernier parcours. "Il doit y avoir un dieu qui s'est assuré que je sois impeccable. Ce soir, il y aura une grande fête et ensuite je traiterai un peu mon foie. Parfois, c'est permis. Je vis comme un ascète depuis des années", a ajouté Roesch en riant.

La boucle est bouclée: en Bavière, il a remporté sa première victoire en Coupe du Monde en 2006. Il est temps maintenant de faire autre chose. Bientôt, il sera père pour la première fois. "Maintenant, j'ai hâte de me reposer, m'allonger sur le divan avec ma petite amie et lui caresser le ventre."

Toutes les nouvelles

Encore 230 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020