Mondiaux de cyclisme - Avec Van Aert comme grand favori, la Belgique vise le titre mondial en contre-la-montre

Après les dames jeudi, ce sera au tour des messieurs vendredi d'emprunter le parcours du contre-la-montre des Mondiaux de cyclisme à Imola en Italie. Avec Wout van Aert et Victor Campenaerts au départ, la Belgique possède de grandes chances de médaille voire de titre malgré l'absence de Remco Evenepoel, vice-champion du monde en titre.

Champion de Belgique du contre-la-montre le 20 août dernier, Wout van Aert est en grande forme depuis la reprise de la saison avec ses victoires aux Strade Bianche, Milan-Sanremo et sur deux étapes du Tour de France où il était un des lieutenants de Primoz Roglic dans la montagne. Arrivé mercredi à Imola, le coureur de Jumbo-Visma "ne se sent pas fatigué" et est prêt à participer à ses premiers Mondiaux sur route. ""Je me sens bien et j'ai une envie énorme, même si le fait de disputer le Tour n'était peut-être pas la meilleure préparation", a expliqué celui qui sera aussi chef de file de la Belgique lors de la course en ligne dimanche. Sur un parcours qui lui convient, Van Aert aura de sérieux concurrents face à lui avec notamment l'Italien Filippo Ganna, médaillé de bronze en 2019 dans le Yorkshire mais aussi le Suisse Stefan Küng ou encore le Néerlandais Tom Dumoulin, son équipier chez Jumbo-Visma. Sans oublier l'Australien Rohan Dennis, champion du monde en titre, qui n'a pas encore gagné cette année.

En plus de Wout van Aert, Victor Campenaerts aura également son mot à dire côté belge. Le détenteur du record de l'heure est resté en Italie après le Tirreno-Adriatico pour se préparer au mieux pour ce rendez-vous mondial. "J'ai économisé deux jours de voyage et réduit les risques de contamination au coronavirus. J'ai reconnu le parcours une dizaine de fois. Il y a peu de virages et c'est un parcours pour les rouleurs puissants", a déclaré Campenaerts lors du point presse jeudi matin. S'il pointe son équipier comme le grand favori pour le titre mondial, Campenaerts n'en reste pas moins ambitieux. "Je pense que Wout van Aert est le grand favori. Celui qui le bat sera champion du monde. Personnellement, je vise aussi un podium et je rêve de l'or. Mais je ne serai pas déçu si je ne finis pas sur le podium."

Le parcours d'Imola est essentiellement plat et "propice aux spécialistes les plus puissants de l'exercice chronométré", selon les termes de l'UCI. La distance est courte, 31,7 km contre les 54 km de l'année passée. Le Syrien Ahmad Badreddin Wais sera le premier à prendre le départ. Côté belge, Victor Campenaerts partira à 15h37. Wout van Aert, pour sa part, s'élancera à 15h48. Il sera suivi par Stefan Küng, Tom Dumoulin, Filippo Ganna et Rohan Dennis qui partira en dernier à 15h54.

(Belga)

Toutes les nouvelles

Encore 240 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020