Nicky Van Rossem sera la Young-Change Maker du Team Belgium pour Buenos Aires 2018

Du 6 au 18 octobre à Buenos Aires, 32 disciplines olympiques seront au programme durant les 12 jours de compétition. Les meilleurs jeunes athlètes au monde participeront également à plus de 1000 activités culturelles, sportives et de formation lors de l’ “Athlete Education Programme’”. Deux des thèmes seront le multiculturalisme et l’égalité homme/femme. Nicky Van Rossem, Young-Change Maker pour le COIB sera aux côtés des athlètes du Team Belgium.

“En tant que Young-Change Maker(YCM), mon rôle est d’être experte de l’ ‘Athlete Education Programme’ (précédemment Learn & Share programme)” explique Nicky Van Rossem. “Parallèlement aux compétitions, les athlètes auront la possibilité de participer à l’ ‘Athlete Education Programme’, élaboré par le CIO. L’accent y sera mis sur le développement des jeunes athlètes et ce à différents niveaux.”.

Au sein de l’ ‘Athlete Education Programme’, de nombreuse sessions d'information seront organisées sur des sujets spécifiques permettant aux jeunes athlètes d’évoluer davantage. Exemples spécifiques : session traitant de la prévention des blessures, la double carrière, prévention contre le dopage, media training, … L’objectif final étant qu’ils acquièrent avant, pendant et après les Jeux Olympiques de la Jeunesse contribue à une transition réussie d’athlète junior à athlète senior. Le rôle du YCM est d’être auprès d’eux et de les soutenir au sein de l’ ‘Athlete Education Programme’.

Le CIO donne les outils appropriés

L’objectif est que le YCM ait une bonne connaissance de toutes les sessions proposées et puisse évaluer lesquelles peuvent constituer une plus-value pour un athlète en particulier. C’est pour cela que le Comité International Olympique (CIO) est en contact, chaque mois, par vidéo conférence avec tous les YMC des différents Comité Nationaux Olympiques (CNO). En guise de préparation aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires, ils reçoivent chaque mois des missions du CIO.

Nicky Van Rossem : “J’attends avec impatience d’être à Buenos Aires. Nous aurons alors la chance , comme YCM, de tester toutes les activités voire de les peaufiner si nécessaire.” confie Nicky Van Rossem.

Créer les meilleures conditions pour les athlètes

Avant le 1er octobre, date de son entrée au COIB, Nicky Van Rossem aidait des jeunes sportifs de haut niveau qui, à la Vrij universiteit Brusssel, choisissaient de mener de front leur carrière sportive et des études supérieures.
“J’ai travaillé comme conseillère double carrière au service Sports Études sous la direction du prof. Paul Wylleman. L’objectif était de concilier en permanence et autant que possible: les études et la carrière sportive de ces athlètes de haut niveau afin qu’elles soient toutes deux une réussite. J’ai toujours bien aimé aider les athlètes. Tu aides parfois pour des petites choses mais j’ai également développé, avec des Olympiens, un plan d’actions assez détaillé dans la perspective de Rio 2016 et même de Tokyo 2020. J’ai pu, de cette façon, connaître la communauté des sportifs de haut niveau et d’avoir la chance de me familiariser avec leurs besoins et leurs défis.”

Nicky Van Rossem était déjà YCM – alors encore Young Ambassador – pendant les Jeux Olympiques de la Jeunesse édition hiver en 2016 à Lillehammer.
“Á Lillehammer, j’ai encore eu l’occasion d’approfondir ma connaissance de la communauté des jeunes sportifs de haut niveau âgés de 14 à 18 ans. Cela a été une expérience très enrichissante. Les athlètes de cet âge ont encore un long chemin à parcourir et ont un énorme potentiel pour mener à bien et réussir la transition d’athlète junior à athlète senior. L’ ‘Athlete Education Programme’ peut sans aucun doute les y aider.”

“Je suis très honorée d’avoir l’opportunité de soutenir le Team Belgium lors des JOJ de Buenos Aires. J’espère que mes expériences précédentes vont contribuer à faire de moi une meilleure YCM. J’espère aussi que l’atmosphère dans le groupe sera aussi bonne qu’aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lillehammer, mais je n’ai aucun doute que ce sera le cas avec le stage préparatoire fin août. Je vais faire de mon mieux pour veiller à ce que les athlètes puissent participer dans les meilleures conditions et je suis convaincue que cette expérience va encore m’aider à progresser en tant que sport manager.” conclut Nicky Van Rossem.

Toutes les nouvelles

Encore 338 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020