Noémie Lammertyn et Lore Vanden Berghe: “Participer aux Jeux Mondiaux, une expérience unique!"

Le 20 juillet à 19h, le Team Belgium participera à la cérémonie d’ouverture de la dixième édition des Jeux Mondiaux dans le stade de Wroclaw. 35.000 spectateurs, athlètes, bénévoles, journalistes, artistes et VIP ont réservé leur siège dans les tribunes. Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec Lore Vanden Berghe et sa partenaire Noémie Lammertyn, nos deux gymnastes acrobatiques de haut niveau qui évoluent en paire. « Participer aux Jeux Mondiaux représente beaucoup pour nous, nous nous rendons compte qu’il s’agit là d’une expérience unique ! »

“C'est tout simplement fantastique de pouvoir donner le meilleur de soi-même lors d’un événement international parmi les meilleurs du monde”, estime Noémie Lammertyn.

En préparation pour Wroclaw, Noémie a quelques entrainements et compétitions internationales dans les jambes. Le 22 juillet elle partira pour Wroclaw pour participer au concours de gymnastique acrobatique qui se déroulera le 24 juillet.

« Nous avons essayé de nous préparer au mieux possible et de rester en forme en augmentant le rythme des entraînements », explique Noémie. « C’était nécessaire, ce sera une compétition très difficile à Wroclaw. On espère passer les qualifications pour pouvoir participer à la finale. »

« J’étudie le droit à l’Université de Gand, j’ai donc consacré mon mois de juin aux examens », explique de son côté Lore. « La combinaison de sport-étude n’est pas toujours évidente mais je m’en suis sortie beaucoup mieux que prévu en juin. Ensuite nos entraînements se sont intensifiés. Notre entraîneur Sergey Tretyakov nous a préparé pour être à notre pic de forme pour les Jeux Mondiaux. Notre programme ? Un régime combiné à un entraînement intensif. »

Quand on demande aux deux gymnastes quelles sont leurs ambitions pour ces Jeux Mondiaux, la réponse ne se fait pas attendre …

« Tout d’abord faire une bonne qualification, réaliser des exercices solides et puis espérer une place en finale », analyse Noémie.

« Oui, on veut d’abord atteindre cette place en finale, en étant dans les 4 meilleurs », poursuit Lore. « Une fois en finale, on pourra revoir nos ambitions et commencer à rêver d’une médaille. »

Noémie Lammertyn avait cinq ans lorsqu’elle a commencé la gymnastique. Elle y a vite pris goût et a débuté la gymnastique acrobatique vers ses neuf ans. Lore Vanden Berghe a également commencé la gym dès le plus jeune âge. « A partir de mes 10 ans je me suis affiliée à un club et j’ai commencé la compétition. J’ai fait ça pendant 6 ans, ensuite Noémie et moi avons intégré une école de sport de haut niveau et depuis l’été 2014 nous nous entraînons en équipe nationale au centre de Sport Vlaanderen sous la direction de notre entraîneur, Sergey Tretyakov et notre chorégraphe Irina Shadrina. »

« Ce que je trouve si spécial dans la gymnastique acrobatique, c’est que nos exercices en compétition sont la combinaison de danse et d’éléments de gymnastique », explique Noémie. « Je trouve fantastique d’être projetée en l’air, de pouvoir faire plusieurs saltos et d’être rattrapée de manière naturelle (rires). »

« La combinaison de danse et d’acrobatie rend beau notre sport », précise Lore. « C’est une performance, je dirais même que c’est une forme d’art. »

Après leur compétition et avant de rentrer chez elles, Lore et Noémie iront supporter les autres athlètes du Team Belgium.

“Le jour suivant notre compétition, nous aurons encore du temps pour supporter la paire masculine, et puis nous pourrons aller regarder les autres disciplines de gymnastique », indique Noémie. « Et puis qui sait nous aurons encore du temps pour aller voir les autres sports. »

« Je voudrais bien apprendre à mieux connaître le roller », conclut Lore.

Toutes les nouvelles

Encore 154 jours jusqu'aux
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Vuokatti 2022