"Notre ambition pour Pékin 2022? Faire mieux que lors de l’édition précédente!"

Moins de six mois après les Jeux Olympiques d’été de Tokyo, on peut à nouveau profiter de sport de haut niveau. Du 4 au 20 février se tiendront les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, où 2.892 athlètes seront à la recherche de médailles et de gloire olympiques. Les stades sont prêts, tout comme le village olympique. Mais où en sont les préparatifs du Team Belgium ? La délégation belge sera-t-elle grande ?  C’est ce que nous avons demandé à Olav Spahl, Chef de Mission pour Pékin 2022. 

En 2018, le Team Belgium avait envoyé sa plus grande délégation, depuis la seconde guerre mondiale, en Corée du Sud, avec 22 athlètes issus de 9 sports. C’est également la première fois depuis 20 ans que la Belgique remportait une médaille. C’est à Bart Swings qu’on la doit, avec la médaille d’argent sur la mass start en patinage de vitesse. La dernière médaille datait de 1998, elle était en bronze. Pour la dernière médaille d’argent belge, il faut remonter à 1948. 

«À PyeongChang, en 2018, le Team Belgium comptait 22 athlètes et a obtenu quatre Top 8. Pour Pékin, notre objectif est le même que pour Tokyo 2020, réaliser plus de Top 8 que lors de l’édition précédente. Cet objectif pour Pékin 2022 a été décidé en concertation avec les partenaires du sport de haut niveau et s’inscrit pleinement dans leur stratégies. Pour le moment, plusieurs athlètes – Loena Hendrickx, Kim Meylemans et Bart Swings – se trouvent dans le Top 5 du classement mondial de leurs sports respectifs. Ils ont d’ailleurs l’ambition de faire de très bonnes prestations. Le COIB a donc raison de se rendre aux Jeux d’hiver avec de telles ambitions même si la délégation devrait être plus petite qu’envisagé.» 


Qualifiications 
« Les qualifications pour les Jeux Olympiques en Chine battent leur plein. Mais nous avons déjà quelques certitudes : en patinage artistique avec Loena Hendrickx, en short track avec Hanne et son frère Stijn Desmet et en patinage de vitesse avec Bart Swings. Malheureusement le relais en short track a manqué de peu la qualification. À ce jour, on estime qu’une vingtaine d’athlètes peuvent se qualifier pour les Jeux Olympiques de février. » 

Trois clusters : Beijing, Yanqing, Zhangjiakou
Les Jeux d’hiver se dérouleront sur trois sites principaux. Les sports de glace se dérouleront à Pékin et les sports de neige dans les montagnes de Yanqing et Zhangjiakou, situés respectivement à 90 et 160 kilomètres de la capitale chinoise. 

«Le Team Belgium sera représenté dans les trois clusters. À Pékin avec le patinage artistique, le short track et le patinage de vitesse.  À Yanqing avec le ski alpin, le skeleton et le bobsleigh. Les Belgian Bullets (bobsleigh) doivent encore engranger des points dans les prochaines manches de Coupe du Monde pour se qualifier, mais elles ont déjà montré dans le passé qu’elles pouvaient décrocher cette qualification pour les Jeux. 
À Zhangjiakou, nous aurons des représentants en biathlon et en ski de fond. En ski de fond, nous sommes déjà assurés d’une place de qualification. Nos biathlètes, eux, sont en bon chemin pour décrocher leur ticket pour Pékin. On peut estimer qu’une femme et quatre hommes s’envoleront pour la Chine. Est-ce qu’il y aura du snowboard et du ski freestyle dans la délégation belge ? C’est encore trop tôt pour le dire puisque les qualifications pour ces sports dureront jusque mi janvier.» 

Préparation
"Ce sera un défi particulier pour le COIB d’organiser tout de façon optimale et de prévoir le bon encadrement – staff du COIB, équipes médicales, coaches, et encadrement technique qui est très important pour les sports d’hiver.» 

Trouver des vols pour la Chine, c’est un réel défi pour le moment. Les autorités chinoises appliquent également des règles strictes et imposent de nombreuses restrictions à l'entrée et à la sortie du pays, non seulement pour le transport de passagers mais aussi pour le fret. Le COIB est en contact avec d’autres comités européens pour voir ce qui peut être mis en place conjointement. « Nous étudions actuellement la possibilité d’affréter des vols spécifiques pour préserver la santé des athlètes et du staff. Nous essayons aussi d’organiser un vol direct Bruxelles-Pékin.» 

Olympic Chats
Le COIB organise régulièrement des Olympic Chats, des sessions d’information pour les athlètes du Team Belgium autour de différents sujets. Avec Pékin 2022 en ligne de mire, quatre Olympic Chats ont été lancés à propos des test events et des entraînements en Chine, à propos du code de conduite et de la politique anti dopage ou encore à propos du règlement de sélection. Le dernier Olympic chat est prévu pour janvier et reviendra sur la Chine en général et les Jeux Olympiques en particulier. 

Moments de sélection
«Pour les Jeux Olympiques de Pékin, nous avons prévu pour le moment deux moments de sélection. Le premier se déroulera pendant la période des fêtes de fin d’année, le 28 décembre, pour les patineurs. Le second moment devrait se dérouler aux alentours du 21 janvier, et concernera les sports de neige (ski, snowboard, ski de fond, biathlon) ainsi que le skeleton et le bobsleigh.

Non seulement ce sera une période chargée pour les athlètes mais en plus il n’auront la certitude de leur sélection qu’une semaine avant le départ de la délégation pour Pékin.» 

 

Toutes les nouvelles

Encore 161 jour jusqu'au
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Frioul-Vénetie julienne 2023