​Olav Spahl: “Un stage du Team Belgium apporte certainement une valeur ajoutée en cette période d'incertitudes”

Traditionnellement, le Team Belgium s'installe chaque année à Lanzarote pour son stage olympique d'automne. L'an dernier, changement de destination, direction Belek, en Turquie, dans le nouveau complexe du Gloria Sports Arena. Le stage du Team Belgium s’y tiendra-t-il cet automne? Pour le moment, cette question est toujours en suspens.

“En cette période marquée par de nombreuses incertitudes, un stage du Team Belgium représente évidemment une valeur ajoutée pour nos athlètes et une étape importante vers les Jeux Olympiques de l’été prochain”, indique Olav Spahl, chef de mission Tokyo 2020.

Au stade actuel, y a-t-il des raisons pour ne pas organiser ce stage? Des compétitions sportives internationales se déroulent déjà en toute sécurité et selon des protocoles sanitaires stricts. Citons en exemple l’UEFA Champions League, l’Europa League, les compétitions qui ont déjà repris tant du côté hommes que du côté femmes, en tennis, en golf, en équitation et en cyclisme dans un cadre sanitaire réglementé, et maintenant le Tour de France.

“Ce serait tout sauf logique d’avancer que le stage du Team Belgium ne pourrait avoir lieu. Les athlètes ont traversé une période de grandes incertitudes et éprouvent encore des doutes face aux défis des prochains JO. Le COIB est convaincu qu’un stage multidisciplinaire permettrait dans ce contexte de retrouver une structure, une motivation et de recentrer certains objectifs sportifs.”

“Deuxièmement - et c’est une des raisons majeures - notre rôle, en tant que COIB, est de nous préparer aux Jeux Olympiques qui, à l’été 2021, devront probablement se profiler sous une autre forme que celle à laquelle nous sommes habitués. Et en tant que délégation, aussi, il faudra assurément suivre des directives comportementales précises, respecter les mesures sanitaires mises en place. Ce stage nous donnerait ainsi l’opportunité de tester et d’évaluer l’ensemble de ces éléments et puis, si nécessaire, de procéder à des ajustements.”

Protocoles de sécurité fondés sur quatre piliers

“La plupart des centres sportifs ont élaboré des protocoles de sécurité détaillés. Afin de garantir la sécurité des athlètes et de leur encadrement, le COIB travaille depuis un certain temps déjà sur des protocoles additionnels qui reposent sur quatre piliers.

Un premier pilier porte sur l’analyse et l’évaluation des risques. Il s’agit ici de la localisation géographique du stage, mais aussi de l’inventaire des profils de risques de la délégation (antécédents médicaux et âge des participants, etc.).”

“Un deuxième pilier définit la procédure de test. Tous les membres de la délégation devront se soumettre aux différents tests. Actuellement, le protocole prévoit un test avant le départ, pendant le stage et, en fonction de la destination, au retour en Belgique également.”

“Un troisième pilier concerne le monitoring des symptômes par le staff médical du COIB pendant le déplacement, toute la durée du stage et au retour en Belgique. Les mesures à mettre en place en cas de quarantaine et de suivi médical spécifique ont aussi été définies.”

“Le quatrième pilier couvre l’ensemble des mesures sanitaires que nous connaissons tous: distanciation sociale, port du masque, hygiène des mains, …”

Quelle destination pour le stage du Team Belgium?

La question de la destination est toujours en suspens à l’heure actuelle et dépend de nombreux facteurs.

“Il est prévu d’organiser le traditionnel stage multidisciplinaire du Team Belgium à Belek du 14 au 21 novembre prochains. Les fédérations ont été invitées et les accords avec le Gloria Sports Arena sont conclus. Il est évident que la décision finale est dans les mains des Affaires Etrangères en raison du Covid-19. Également impliquées en amont dans ce processus décisionnel, les administrations sportives, l’Adeps, Sport Vlaanderen et Ostbelgien avec la Défense. Dans ce contexte, d’autres scénarios ont par ailleurs été retenus.”

Grande sollicitation de la part des fédérations

Conséquence du calendrier bouleversé des compétitions internationales pour cause de pandémie Covid-19, la période entre fin novembre et début décembre sera intense avec une reprogrammation complète des grilles dans certaines disciplines. Pour les Red Lions notamment qui ne pourront participer au stage en raison de leurs matchs en Pro League.

“La présence d'un sport d'équipe est un excellent boost pour souder une équipe. Transmettre ce dynamisme à l'ensemble de la délégation serait une fantastique valeur ajoutée pour le Team Belgium. Nos Red Lions ne seront pas présents, c’est dommage mais bien compréhensible.”

“Pour le moment, plusieurs fédérations nous ont déjà confirmé leur présence: athlétisme toujours avec un groupe assez important, aviron, badminton, beach volley, kayak, haltérophilie, judo, natation, taekwondo, tir à l’arc, triathlon, voile, VTT. Au total, une délégation d’environ 80 athlètes et 40 coachs, plus tout le staff d’encadrement, 4 médecins, 6 kinés, 1 psychologue du sport, 7 teamleaders et accompagnateurs.”

Stage jeunes à Vittel et à Duisburg

Pendant les vacances d'automne, le COIB organise également son traditionnel stage multidisciplinaire pour les jeunes athlètes de haut niveau. Désignés par leur fédération sportive, la plupart d'entre eux sont éligibles pour participer au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d’été 2022 à Banská Bystrica, en Slovaquie. Cette année, deux groupes partiront à Vittel en France, et à Duisburg en Allemagne. Répartition en fonction des disciplines sportives. Au programme à Vittel, athlétisme, basketball, judo, natation, tir à l’arc, triathlon et à Duisburg, escalade, hockey, kayak, lutte, tennis et volleyball.

“Vittel et Duisburg ont d’excellentes infrastructures. Le transport vers les deux centres sportifs peut se faire dans des conditions de totale sécurité sanitaire. Nicky Van Rossem, pathway manager et Rudy Lahor, games manager se sont récemment rendus sur place avec Kristof Smeets, médecin du cadre médical, pour procéder à l’évaluation des deux sites et fixer les protocoles de sécurité et toutes les mesures sanitaires à mettre en place, avec, en fil rouge, les quatre piliers comme pour le stage olympique. A ce jour, il est certain que ce stage aura lieu.”

Team Belgium avec un grand ‘T’

“Les stages du Team Belgium permettent de développer une solide interaction entre athlètes de sports individuels et athlètes de sports d'équipe. Les athlètes n’ont donc jamais l’impression de se retrouver seuls, face à eux-mêmes, dans cette dernière ligne droite avant les Jeux. C’est bien là une des missions majeures du COIB, renforcer l’esprit d’équipe dans un cadre favorable au teambuilding pour créer un Team Belgium avec un grand ‘T’.”

Toutes les nouvelles

Encore 296 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020