«Participer au FOJE peut être un énorme plus dans la carrière de nos jeunes athlètes»

Tom Coeckelberghs, High Performance Manager du COIB et Team Leader pour Sarajevo 2019, accompagnera les jeunes athlètes au FOJE. « Je suis très curieux et j’attends avec impatience les résultats du Team Belgium. »

Les athlètes ont entre 14 et 18 ans. C’est la première fois qu’ils participent à une compétition olympique multidisciplinaire. Que peut-on attendre comme performance de nos jeunes athlètes ? Nous avons posé la question au High Performance Manager.

« C’est n’est pas facile à estimer, parce que pour de nombreux athlètes, cette saison 2018-2019 est la première saison où ils sont en compétition dans leur catégorie d’âge au niveau international. Pour beaucoup de skieurs, par exemple, c’est la première saison où ils prennent part à des compétitions de la FIS (Fédération Internationale de Ski).

" C’est donc très difficile de savoir ce que nous pouvons attendre de ces athlètes. Dans ce sens, le FOJE est très intéressant, puisqu’il se concentre sur leur catégorie d’âge.

« Il faut voir cette compétition comme un moment d’évaluation. Participer au FOJE peut être un énorme plus dans la carrière de nos jeunes athlètes.

« Je connais déjà quelques snowboarder. Jules De Sloover, par exemple, a déjà beaucoup d’expérience. Au début de cette saison il a pris la cinquième place d’une importante compétition internationale de jeunes.

« Chez les skieurs, Julie De Leeuw fait de la compétition depuis déjà un petit temps et a déjà décroché de beaux résultats lors des championnats de Belgique, également chez les adultes. Elle a également déjà montré de très belles choses dans des compétitions Topolino (réservées aux jeunes skieurs). Elle a terminé 4e lors du championnat national junior en Autriche et 1e en U18. De très belles prestations dans sa catégorie d’âge, on peut donc attendre des bons résultats de sa part.

« En biathlon et ski de fond, il faudra voir. C’est difficile de trouver des résultats internationaux dans ces sports, et le pic de performance arrive plus tard puisque ce sont des sports d’endurance.

« Enfin en short-track, une discipline très spectaculaire, si vous survivez au premier tour, tout peut arriver."

Toutes les nouvelles

Encore 338 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020