Philippe Préat, High Performance Manager : "Une superbe organisation mais encore quelques points à travailler."

Les test events pour Tokyo 2020 ont commencé en juin de cette année et se poursuivront jusqu'en mai 2020. En vue des Jeux de 2020, Philippe Préat, High Performance Manager au COIB, s’est rendu sur place pour les test events en aviron, en équitation et en triathlon.

Les test events permettent aux athlètes de prendre connaissance des différents sites qui les accueilleront l’été prochain. Pour les organisateurs, ces événements sont un test leur permettant de vérifier si tout fonctionne correctement et si des ajustements sont nécessaires.

Philippe Préat : "Les test events auxquels nous avons participé avec des responsables de fédérations se sont très bien déroulés. Les Japonais ont fait du bon travail, l'organisation était excellente pour chacun des événements et les qualités des installations nous ont fait forte impression. Si je prends l'aviron comme exemple, le site est prêt à 90%, une seule tribune doit encore y être construite."

" Mais il y a aussi des points plus sensibles tels que la chaleur et l’humidité, la qualité de l'eau et le manque d'ombre. Pendant les Championnats du Monde d'aviron juniors et les test events pour les sports équestres, il faisait vraiment très très chaud. Il faudrait que les organisateurs aménagent plus d'endroits ombragés sur ces sites.

L'organisation des épreuves de triathlon dans le ‘Marine Park’ d'Odaiba était également d'un excellent niveau! Mais l’organisation de Tokyo 2020 devra remédier à la problématique de pollution de l'eau et proposer des solutions pour faire face à la chaleur et à l’humidité qui y règnent en été. Certaines compétitions devront donc être adaptées."

« Malgré ces quelques obstacles, les athlètes sont, en général, très impressionnés par les différents sites. Les nombreux bénévoles prêts à accueillir des personnes issues des quatre coins du monde, ont également été grandement appréciés."

"Le COIB, en collaboration avec les fédérations, cherche des solutions pour que les athlètes puissent performer dans des conditions optimales à Tokyo l'année prochaine".

Il est important d'être présent à ces Test Events
Olav Spahl, directeur du sport de haut niveau, Gert Van Looy, Games Manager, et Philippe Préat, High Performance Manager au COIB, ainsi que des membres de fédérations sportives ont eu l’occasion de voir différents Test Events auxquels ont parfois participé des athlètes du Team Belgium.

«Il est important d'être présent, d'écouter les besoins et les souhaits de nos athlètes. En collaboration avec les fédérations, le COIB cherche des solutions pour que les athlètes puissent performer dans des conditions optimales l’année prochaine à Tokyo», a déclaré Olav Spahl.

Jusqu'à aujourd’hui, les Test Events qui ont fait l’objet d’un suivi sur place furent ceux de l'aviron, du triathlon, du hockey et de la voile. Du 25 août au 1er septembre, le Championnat du Monde de judo se tient à Tokyo. Cette épreuve est bien entendu très importante, des points peuvent y être gagnés au ranking international en vue d’une qualification olympique.

Nos athlètes de canoë / kayak, VTT et BMX pourront tester les installations japonaise en septembre et en octobre. Les athlètes sont toujours supervisés par les responsables des fédérations concernées et par le staff du COIB.

"Ready, Steady, Tokyo"
Au total, 56 test events auront (ou ont eu) lieu sur les sites olympiques, dans et autour de la capitale japonaise, sur une période de 11 mois. Les test events sont organisés sous la marque et le logo de "Ready, Steady, Tokyo"

Toutes les nouvelles

Encore 254 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020