Pour Tony Parker, Julie Allemand "est la meilleure meneuse d'Europe"

LDLC ASVEL féminin a annoncé lundi le retour en ses rangs de Julie Allemand, la meneuse des Belgian Cats, pour la saison prochaine, avec un contrat de quatre ans à la clé. Pour son président, Tony Parker, la Liégeoise, 24 ans, est "la meilleure meneuse d'Europe".

"Je suis vraiment content que Julie revienne à la maison. Et qu'elle signe quatre saisons, cela prouve sa confiance en moi, en notre projet", a expliqué Tony Parker dans le communiqué du club lyonnais. "Son évolution depuis 2017 est une vraie fierté. On est un club très jeune et Julie était notre premier 'projet'. Elle est arrivée très jeune (21 ans en 2017). Elle a progressé. Elle a été championne de France avec nous (2019). Elle a rejoint la WNBA en faisant une grosse saison et en intégrant la All-rookie team (2020). Son parcours est une grande fierté. C'est important pour moi d'avoir les meilleures joueuses à chaque poste pour faire grandir le club et répondre à nos ambitions. Pour moi, Julie est la meilleure meneuse en Europe", a estimé l'ancien joueur NBA des Spurs de San Antonio. 

Julie Allemand avait en effet quitté la Belgique pour entamer sa carrière à l'étranger à Lyon où elle y est restée trois ans. Les chemins s'étaient séparés à l'issue d'une saison dernière interrompue par la crise sanitaire. La Liégeoise s'était engagée pour Montpellier. 

"L'année dernière, conserver Julie dans l'effectif était vraiment l'une de nos priorités. On n'a jamais voulu se séparer d'elle. Et elle était déçue aussi de quitter le club. Malheureusement, nous n'avons pas trouvé d'accord avec son agent", a révélé encore Tony Parker. "Cela fait partie du business. Depuis que je suis Président, donc depuis 2014, c'est la première fois où j'étais vraiment triste de perdre une joueuse. Parce qu'avec Julie, on avait vraiment développé une relation particulière, surtout parce qu'elle est meneuse de jeu et qu'elle était arrivée au club toute jeune. On avait construit quelque chose de spécial. Je l'ai accueillie plusieurs fois à San Antonio, elle était présente pour mon retrait de maillot. On est proche, donc cela m'avait touché de ne pas trouver d'accord. Malgré cela, on a gardé contact et on continuait à échanger". 

Julie Allemand partagera la mène la saison prochaine à Lyon avec la Française Ingrid Tanqueray, 32 ans, au club depuis le début du projet aussi. Alors que la jeune meneuse de l'équipe de France Marine Fauthoux, 20 ans, recrutée cette saison par Lyon, sera prêtée durant deux ans.

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 97 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020