Une cérémonie à échelle réduite et à huis clos organisée au Japon à un an des Jeux

Le Japon a lancé ce jeudi 23 juillet le compte à rebours d'un an qui nous sépare des Jeux Olympiques de Tokyo, postposés en 2021 en raison de l'épidémie du coronavirus. Pour célébrer cette échéance, une cérémonie à petite échelle et à huis clos s'est tenue dans la capitale japonaise jeudi.

Flamme olympique à la main, la nageuse japonaise Rikako Ikee a tenu un discours au sein du nouveau stade national. Touchée par une leucémie l'an dernier, la spécialiste du papillon et de la nage libre a exprimé sa gratitude envers les médecins, infirmières et autres membres du personnel médical pour leur rôle fondamental dans la crise actuelle.

"Ils se battent contre un nouvel ennemi, le Covid-19. Je ne pourrai jamais les remercier assez pour tout ce qu'ils ont fait. Quand on pense à Tokyo 2020, il ne faut pas penser à une édition reportée, à un an de perdu mais plutôt à une année de gagnée. C'est une façon de voir le futur d'une autre manière. Je suis certaine que dans un an, la flamme de l'espoir illuminera cet endroit", a-t-elle déclaré lors de cette cérémonie qui n'a duré qu'une quinzaine de minutes.

Avant cela, le président du Comité International Olympique(CIO) Thomas Bach s'est exprimé par l'intermédiaire d'un message vidéo pour assurer que le CIO et les organisateurs profiteraient de cette année de préparatifs pour "faire des Jeux un festival d'espoir, de persévérance et de solidarité."

Belga

Toutes les nouvelles

Encore 240 jours jusqu'aux
Jeux Olympiques d'été Tokyo 2020